Alerte Insolite: Cri de peur pour un dauphin mutant en Grèce!

Arthur Leandri

Dauphin

A l’intérieur des profondeurs mystérieuses de nos océans, la vie marine continue de surprendre les scientifiques avec des découvertes qui frisent presque la science-fiction. Imaginez un monde où des créatures marines partagent des caractéristiques avec leurs homologues terrestres – un monde où un dauphin pourrait vous saluer d’un hochement de « pouce ». Cette vision est devenue réalité suite à une récente découverte des chercheurs dans le golfe de Corinthe.

Une rencontre palpitante avec un dauphin unique

C’est une observation rarissime qui a eu lieu dans les eaux grecques où un spécimen de dauphin exhibant ce qui semble être des « pouces » a captivé l’attention des chercheurs de l’Institut de Recherche sur les Cétacés Pelagos. Le président de l’institut a mentionné que, « …c’est la première fois en 30 ans (…) que l’on observe cette forme de nageoire ». La nageoire pectorale du dauphin affiche en effet une protubérance curieuse qui évoque notre pouce humain.

A lire aussi :   Insolite : à Saint-Lô des escargots dévorent les lettres d'associations !

Les dauphins et leurs « doigts » cachés

Peu de gens savent que sous leurs nageoires gracieuses, les dauphins cachent une structure osseuse ressemblant à des doigts, rappelant pudiquement nos propres mains. Cependant, ces « doigts » sont d’ordinaire englobés dans un tissu formant la nageoire lisse que nous connaissons tous. Ce dauphin, que l’on a observé à plusieurs occasions, présente une particularité : l’absence d’un doigt et une partie du tissu formant normalement la nageoire, révélant ainsi un « pouce » remarquable de chaque côté de son corps, un phénomène jamais documenté jusqu’alors.

Une hypothèse génétique plutôt qu’une maladie

Les scientifiques excluent l’idée qu’il s’agisse d’une maladie, penchant plutôt pour une mutation génétique survenue durant le développement de la nageoire. Cette hypothèse est corroborée par l’idée qu’un croisement entre différentes espèces de cétacés pourrait avoir eu lieu, favorisant ainsi la manifestation d’une telle particularité.

Un « dauphin avec pouces » qui s’adapte

Malgré cette différence notable, le « dauphin avec pouces » semble ne pas être gêné par cette mutation. Il poursuit sa vie aquatique sans difficulté apparente et interagit de manière tout à fait normale avec les autres membres de son espèce. Ce dauphin est la preuve vivante de la capacité d’adaptation des êtres vivants et de la diversité insoupçonnée qui se cache sous la surface des océans.

Laisser un commentaire

+ 40 = 44