Après 59 tentatives, cet apprenti obtient enfin son permis de conduire

Pascal Durand

Automobiliste

Dans l’épopée souvent fastidieuse de l’apprentissage de la conduite, le passage du permis de conduire peut ressembler à une véritable quête héroïque. Mais que dire lorsqu’il faut affronter l’épreuve du code de la route à de très nombreuses reprises ? C’est le cas d’un citoyen britannique qui, après une persistance hors du commun, a fini par décrocher son précieux sésame.

Un parcours semé d’embûches

Le permis de conduire représente pour beaucoup un rite de passage, une porte ouverte vers la liberté de mouvement. Pourtant, cet Anglais a affronté ce rite avec une persévérance à toute épreuve. En effet, ce candidat, ayant préféré l’anonymat, a enfin réussi à obtenir son code de la route après la stupefiante marque de 59 tentatives échouées. Un combat de longue haleine qui a eu lieu dans un centre d’examen de Redditch, Worcestershire, et a coûté environ 1600 euros.

A lire aussi :   Alerte insolite : Un cheval provoque un atterrissage imprévu en s'évadant dans un avion !

Une persistance au-delà de l’ordinaire

Cette histoire, relayée notamment sur Skynews, révèle que notre héros des temps modernes n’est pas un cas isolé. Selon les données de la Driver and Vehicle Standards Agency (DVSA), pour cette première moitié de l’année, plusieurs Britanniques ont connu des difficultés similaires pour décrocher leur **permis de conduire**, avec plus de 50 tentatives recensées pour certains.

Un examen sous haute tension

Pour remporter le graal du permis de conduire, les candidats britanniques doivent triompher d’une session d’une heure, répondre à 50 questions et atteindre un score minimum de 43 bonnes réponses. Ce défi de taille doit être relevé avec un coût à l’épreuve de 23 livres sous la contrainte d’une attente de trois jours en cas d’échec pour retenter sa chance.

Les chiffres d’une difficulté croissante

Le ministère des Transports britannique nous informe que le taux de réussite au code de la route a connu une baisse notable, passant de 65 % en 2007-2008 à 44 % en 2022-23. Une tendance qui semble être partagée par la France, où la Sécurité routière annonce un déclin significatif de la réussite, de 71,5 % en 2015 à 56,6 % en 2022.

A lire aussi :   Amour ou folie? Elle se tatoue le nom de son copain "Kévin" sur le front!

Permettre à chacun de franchir la ligne d’arrivée du permis de conduire est un objectif sociétal majeur. Notre protagoniste britannique, armé d’une détermination sans faille, a démontré que même le plus escarpé des obstacles peut être surmonté avec constance et résilience.

Laisser un commentaire

+ 18 = 21