Elle offre des billets de train à son copain.. et écope d’une amende de 245 euros !

Pascal Durand

Femme train

Ah, l’amour ! Il nous pousse à faire des choses folles, n’est-ce pas ? Prenez Manon, par exemple, une jeune femme qui a voulu surprendre son copain, Antoine, avec une escapade romantique à Lyon. Imaginez la scène : un dimanche matin, deux amoureux, un train filant vers une aventure… Mais attendez, ça ne se passe pas tout à fait comme dans les films !

Un billet pour deux, s’il vous plaît !

Manon, dans un élan de romantisme, réserve deux billets de train pour Lyon, tous les deux à son nom. Pourquoi ? Pour garder la surprise intacte, bien sûr ! Antoine, son cher et tendre, ne devait rien soupçonner. Mais voilà, notre héroïne n’avait pas prévu un petit détail : la politique de la SNCF sur les billets nominatifs.

Contrôle surprise et amende salée

Alors que nos tourtereaux sont confortablement installés, prêts à profiter de leur journée en amoureux, le contrôleur fait son apparition. Et là, c’est le drame ! Antoine se voit accusé d’usurpation d’identité. Manon tente d’expliquer la situation, mais rien n’y fait. Résultat ? Une amende de 245 euros ! Oui, vous avez bien lu. Pour un billet qui en coûtait 31 à la base, c’est ce qu’on appelle une addition salée !

A lire aussi :   Insolite : Allez vous bientôt vous faire contrôler par la police en Lamborghini ?

Des larmes et un bon d’achat

Manon, désemparée, ne peut retenir ses larmes. Elle tente de contacter la SNCF, qui, dans un élan de générosité (notez l’ironie), lui offre un bon d’achat de 31 euros. Pas vraiment ce qu’elle espérait, surtout après avoir dû racheter un billet pour Antoine.

L’attente d’un miracle bureaucratique

Notre héroïne ne baisse pas les bras et fait appel à une médiatrice de la SNCF. L’espoir d’une issue favorable demeure, mais disons que dans le monde réel, les miracles sont plutôt rares, surtout quand il s’agit de bureaucratie.

Laisser un commentaire

+ 34 = 41