Faites un garrot en cas d’urgence avec cette méthode incroyable !

Arthur Leandri

Garrot

La santé est une priorité et savoir administrer les premiers secours peut sauver des vies. Parmi les gestes de secours essentiels, il en est un qui fait souvent peur mais qui peut s’avérer crucial : la pose d’un garrot. Lorsqu’une hémorragie externe survient, le temps est compté. Le sang s’écoule à une vitesse vertigineuse. Une perte de sang importante peut rapidement conduire à un état de choc, voire à la mort. L’utilisation d’un garrot medical ou d’un garrot improvisé peut alors stopper l’hémorragie et maintenir la victime en vie jusqu’à l’arrivée des secours.

Pourquoi utiliser un garrot en situation d’urgence?

Lorsqu’on parle de premiers secours, on pense souvent à la Réanimation Cardio-Pulmonaire (RCP) ou à la position latérale de sécurité (PLS). Pourtant, maîtriser l’utilisation d’un garrot peut être tout aussi vital.

En cas d’hémorragie externe, c’est-à-dire lorsque le sang s’écoule abondamment d’une blessure, la victime est en grand danger. Le flux sanguin, s’il n’est pas stoppé, peut entraîner une perte de sang massive, provoquant un choc hémorragique. En posant un garrot, vous comprimez le membre blessé au-dessus de la plaie, bloquant ainsi l’écoulement du sang. Cela permet d’acheter du temps en attendant l’arrivée des secours.

A lire aussi :   7 signes qui montrent que votre foie est malade

Quand et comment utiliser un garrot medical?

L’utilisation d’un garrot n’est pas à prendre à la légère. Il ne doit être utilisé qu’en situation d’urgence extrême, lorsque les autres méthodes pour arrêter le saignement, comme la compression directe de la plaie avec un pansement compressif, ont échoué ou ne sont pas possibles.

Il existe plusieurs types de garrots. Le garrot tourniquet, par exemple, est souvent utilisé par les professionnels de la santé et les services d’urgence. Il s’agit d’un lien rigide qui peut être serré autour du membre blessé. Il existe aussi le garrot pneumatique, qui se gonfle pour exercer une pression sur le membre. Enfin, on peut réaliser un garrot improvisé à partir d’un morceau de tissu ou d’une ceinture, et utiliser un bâton ou un autre objet rigide pour le serrer.

Pour utiliser un garrot, placez-le environ 5 à 10 cm au-dessus de la plaie, du côté du cœur. Serrez-le jusqu’à ce que le saignement s’arrête. Notez l’heure à laquelle vous avez posé le garrot: cela aidera les professionnels médicaux à évaluer la situation une fois arrivés sur place.

Les recommandations de la Croix Rouge

La Croix Rouge est une institution de référence en matière de secours et de soins. Elle recommande l’utilisation d’un garrot lorsque l’hémorragie ne peut être contrôlée par une pression directe sur la plaie. Elle met également l’accent sur la nécessité d’une formation adéquate.

A lire aussi :   Le phénomène des pluies d'animaux : Comment des grenouilles ou des poissons peuvent-ils tomber du ciel ?

En effet, un garrot mal posé peut causer plus de dommages que de bienfaits. Par exemple, une compression insuffisante peut augmenter le flux sanguin vers la blessure, aggravant ainsi l’hémorragie. À l’inverse, une compression excessive peut endommager les tissus et les nerfs. Le garrot doit donc être suffisamment serré pour stopper le saignement, mais pas plus.

La Croix Rouge recommande également de toujours chercher à obtenir de l’aide médicale professionnelle dès que possible, même si le saignement a été arrêté grâce à un garrot.

En situation d’urgence, savoir comment utiliser un garrot peut sauver une vie. C’est un geste simple, mais qui doit être réalisé avec précaution et uniquement en cas de nécessité extrême. Il est essentiel de suivre une formation appropriée pour apprendre à l’utiliser correctement. N’oubliez pas que l’objectif est de maintenir la victime en vie jusqu’à l’arrivée des secours, et non de remplacer les soins médicaux professionnels. En agissant avec rapidité et discernement, vous pouvez faire toute la différence.

Laisser un commentaire

7 + 1 =