IKEA : la célèbre marque n’est en réalité pas suédoise !

Pascal Durand

Ikea

IKEA, célèbre pour ses meubles en kit et son design scandinave, est souvent perçue comme l’incarnation du savoir-faire suédois. Avec ses couleurs jaune et bleu rappelant le drapeau suédois, ses noms de produits évoquant la Suède, et ses cafétérias proposant des spécialités suédoises, l’entreprise semble indissociable de ses racines nordiques. Pourtant, contrairement à une idée reçue, IKEA n’est pas une entreprise suédoise dans son intégralité.

L’origine de la célèbre marque de meuble

Fondée en 1943 à Älmhult, en Suède, IKEA a depuis lors évolué en une structure complexe, répartie principalement entre deux multinationales basées aux Pays-Bas ! La première, Ingka Group, gère la majorité des magasins IKEA et est détenue par une fondation néerlandaise. La seconde, Inter IKEA Group, détient le concept IKEA et sa propriété intellectuelle, et est ultimement contrôlée par une fondation au Liechtenstein, un pays connu pour sa faible imposition.

Cette répartition géographique n’est pas anodine. Depuis les années 80, IKEA a déplacé une partie significative de ses activités au Danemark, puis aux Pays-Bas, profitant d’un climat d’affaires favorable et d’une tradition de commerce international. Inter IKEA Systems, une entreprise du groupe, a été établie aux Pays-Bas dans cette optique.

Lié a la fondation Interogo

La Fondation Interogo, le propriétaire ultime d’Inter IKEA Group, est basée au Liechtenstein où le taux d’imposition des entreprises est nettement inférieur à celui de nombreux pays européens. En 2019, la Fondation et ses filiales ont payé un total de 301 millions d’euros d’impôts, dont une grande partie aux Pays-Bas et en Suisse.

IKEA, tout en affirmant respecter les lois fiscales, reste d’ailleurs dans le viseur de la Commission européenne.

Laisser un commentaire

− 2 = 6