La possibilité étonnante : votre toutou peut devenir un héros

Pascal Durand

Avez-vous déjà envisagé que votre compagnon à quatre pattes puisse sauver la vie d’autres animaux en faisant un simple don? Loin de n’être qu’un privilège humain, le don de sang est également accessible aux membres de la famille animale et cela pourrait bien sauver des vies.

Dans un esprit de solidarité animalière, la revue _Bâtard_ et We Are Social se sont associés pour lancer l’initiative #BatardDonneur. Ils encouragent les propriétaires de chiens à partager sur Instagram des clichés de leurs fidèles pets, arborant le hashtag #BatardDonneur, avec pour objectif de constituer la plus grande base de données possible de chiens donneurs de sang.

Qui peut être donneur de sang animal ?

Pour devenir un héroïque donneur de sang, un animal doit répondre à plusieurs exigences. Tout d’abord, seuls les animaux « médicalisés » – en gros, ceux qui sont suivis sur le plan sanitaire – peuvent participer. Cela inclut les espèces telles que les chiens, les chats, les chevaux et les furets. Les candidats doivent être en bonne santé, avec un carnet de vaccinations à jour et sans historique de transfusion sanguine. Un critère de poids est aussi imposé : un minimum de 25 kg pour les chiens et de 4 kg pour les chats. En outre, l’âge compte ; les animaux de moins d’un an ou de plus de huit ans ne sont pas des donneurs potentiels.

A lire aussi :   Chien le plus dangereux du monde : le Top 10 des races à connaitre

Receveur de sang et groupes sanguins

La plupart des transfusions sanguines animales ont lieu au sein de la même espèce, bien que des transfusions inter-espèces soient possibles dans les cas les plus graves. Une carte de compatibilité indiquant le groupe sanguin du donneur accompagne chaque donneur. En effet, les chiens et les chats ont aussi des groupes sanguins. Les chiens en ont huit (types DEA 1 à 8), tandis que les chats en ont trois (types A, B et AB). Les choses sont plus simples pour les chiens, qui peuvent recevoir n’importe quel groupe pour leur première transfusion, mais les transfusions suivantes nécessitent un groupe sanguin compatible pour éviter une incompatibilité potentiellement fatale. Pour les chats, c’est beaucoup plus strict : un A ne peut donner qu’à un A, un B qu’à un B, et bien que les AB soient des donneurs universels, ils sont rares, représentant à peine 1 % de la population féline. Le facteur rhésus joue également un rôle, en particulier pour les chiens. Ceux qui ont un rhésus négatif peuvent donner à la fois à des chiens négatifs et positifs, mais les positifs sont limités à leur propre espèce.

A lire aussi :   Voici 10 faits fascinants sur les chats que vous ne saviez probablement pas

La procédure de prélèvement de sang

Pour mettre votre animal sur la voie du héros, prenez rendez-vous dans un hôpital vétérinaire. Après évaluation par un professionnel et si le feu vert est donné, votre animal subit un léger rasage au niveau du cou avant une perfusion veineuse. La quantité de sang prélevée 10 ml par kilogramme  dicte la durée de ce processus, qui peut varier de 10 à 30 minutes et peut impliquer une légère anesthésie, selon l’établissement.

Laisser un commentaire

5 + 2 =