Les crocodiles peuvent-ils détecter la détresse des bébés ? C’est ce qu’affirment des scientifiques français !

Pascal Durand

Les crocodiles peuvent-ils détecter la détresse des bébés ?

Lors de vos prochaines visites dans un parc zoologique, ne vous y trompez pas : les crocodiles pourraient être bien plus sensibles à certains sons que nous, les humains. Une découverte intrigante, n’est-ce pas?

Les crocodiles détectent la détresse chez les bébés humains ?

Des chercheurs basés à Lyon et à Saint-Étienne, précisément du laboratoire Cognition auditive et psychoacoustique, ont fait une découverte surprenante. Relayé par Paris Match, ils nous informent que ces reptiles, souvent mal compris, peuvent détecter la détresse dans les pleurs de nos petits. Plus le cri résonne avec de la détresse, plus ils y réagissent. Pourquoi? Parce qu’un animal en détresse est une proie facile, selon l’équipe dirigée par Nicolas Grimault.

Mais comment identifient-ils cette détresse ?

Il semblerait que les crocodiles soient bien plus fins auditeurs que nous. Selon Grimault, ils se basent sur la « rugosité » et le « chaos » dans un cri. Pour nous, humains, la hauteur du son est un indicateur de détresse. Les crocodiles, eux, voient les choses différemment.

A lire aussi :   Insolite : Waleed Abdullah, le portier d'Al Nassr, perd ses esprits en plein match

Explication de l’expérience

La méthode est plutôt astucieuse. Dans un parc zoologique à Agadir, au Maroc, les chercheurs ont diffusé des pleurs enregistrés de bébés humains, de bonobos et de chimpanzés. Résultat? Les crocodiles sont plus attirés par les cris de détresse. Incroyable, non?

Un résultat inattendu

La recherche avait initialement pour but de comprendre l’universalité des signaux de détresse dans les vocalisations animales. Et voilà que ces scientifiques découvrent que les crocodiles peuvent être plus « à l’écoute » que nous en matière de détresse!

Laisser un commentaire

14 − 5 =