Prime Video avec pubs? Ne souscrivez pas avant de lire ceci!

Arthur Leandri

Prime Video

Les grands écrans dominent nos foyers aujourd’hui et les contenus en streaming sont devenus les rois du divertissement. Les plateformes comme Prime Video le savent et n’ont de cesse d’évoluer. Mais avec le progrès vient aussi le changement, et parfois, ces modifications ne font pas l’unanimité auprès des consommateurs habituelles. C’est dans ce contexte que nous abordons aujourd’hui l’un des bouleversements les plus controversés du géant du streaming Amazon Prime Video.

Prime Video face à un tournant publicitaire

La démocratisation de l’offre a un prix, et il semblerait que Prime Video soit prêt à suivre les traces de ses concurrents, Netflix et Disney+, en introduisant des publicités au sein de son service. Annoncée précédemment, cette décision vise à soutenir les coûts de production de contenu de plus en plus ambitieux. L’année prochaine, les utilisateurs verront apparaître des « publicités limitées » dans les émissions et les films, marquant un changement fondamental dans l’expérience Prime Video.

A lire aussi :   Surprise totale : ce film de Science fiction inattendu explose tous les records en une journée sur Prime Video !

Réaction de la communauté

L’information a été dévoilée pour la première fois par un article du Wall Street Journal, et trois mois plus tard, une communication officielle d’Amazon venait confirmer cette nouvelle orientation. Bien que le montant envisagé soit plus compétitif que prévu et que le coup publicitaire soit contourné comme particulièrement limité, cette révélation soulève des questions et des préoccupations importantes parmi les abonnés.

Les Originals d’Amazon, une exception?

Dans une perspective d’optimalisation, Amazon pourrait limiter l’insertion de publicités en ciblant uniquement ses productions exclusives, les « Amazon Originals », tout du moins dans un premier temps. Cette stratégie soulève des interrogations sur la direction future que le service pourrait prendre et sur l’équilibrage entre la publicité et la conservation d’une expérience utilisateur de qualité.

Un nouveau paradigme tarifaire

Avec cette approche, une question se pose immanquablement: les utilisateurs devront-ils payer plus pour éviter les interruptions publicitaires ? La réponse est double. D’une part, il semble inévitable que l’abonnement actuel sera affecté par l’introduction des publicités. D’autre part, il sera proposé de souscrire à un supplément afin de bénéficier d’une expérience sans publicités, ajustant ainsi le coût mensuel à un niveau supérieur.

Laisser un commentaire

14 − = 7