La première voiture russ électrique est sortie ! et son désign amuse le web !

Arthur Leandri

voiture russe electrique

Lorsque l’innovation croise la controverse, le débat s’enflamme et captive l’attention. C’est précisément ce qui se produit avec un récent sujet de conversation qui a émergé dans l’arène numérique, éclipsant même des pépites de la technologie moderne. On ne parle pas ici d’un gadget électronique dernier cri ou de la dernière application virale, mais d’un véhicule électrique tout droit venu de Russie, qui a su attirer les regards et susciter des réactions pour le moins partagées.

Dévoilement audacieux

Dans un monde où l’esthétique d’un produit peut autant faire son succès que provoquer son infortune, un constructeur automobile russe du nom d’«Avtotor» a, semble-t-il, brillamment réussi à capturer cette attention si insaisissable. Leur tout dernier prototype, dénommé «Amber», a semé une vague de réactions contrastées à travers les internautes et les médias spécialisés.

Ce véhicule, doté d’un design qui ne laisse nul indifférent, a été conçu avec la collaboration de l’Institut polytechnique de Moscou et arbore une silhouette qui défie les normes traditionnelles. Avec ses mini-phares, sa calandre fermée et ses attelages avant distinctifs, sans oublier les deux uniques portes latérales, «Amber» s’émancipe des canons esthétiques établis et n’a pas manqué d’inspirer des commentaires allant du sarcasme à l’étonnement parmi les observateurs.

A lire aussi :   Pull de Noël : découvrez le plus hideux de Rouen! ( le vainqueur choque )

Une ambition manufacturière purement russe

Au-delà des premières impressions visuelles, ce que le constructeur souhaite mettre en avant avec ce prototype, c’est avant tout sa provenance et son authenticité russe. Annoncé comme une réalisation 100 % locale, l’«Amber» semble prêt à prendre son envol en dépit des obstacles et des sanctions internationales qui pèsent sur le pays. Le sérieux de l’entreprise est d’autant plus souligné par un prix de vente envisagé séduisant, qui pourrait placer ce modèle électrique dans une gamme accessible à une clientèle plus large.

C’est dans des usines autrefois dédiées aux modèles d’Hyundai, BMW et Kia que pourrait démarrer la production massive de ce modèle singulier, pour une mise en circulation programmée d’ici 2025.

Laisser un commentaire

45 − 38 =